VIDEO. Une chanteuse japonaise impressionne les juges de «Arab Idol»

TELECROCHET La chanteuse de 29 ans assure être «la seule personne au Japon à chanter en arabe»...

M.C.
— 
La Japonaise Nao Koyasu sur le plateau de «Arab Idol».
La Japonaise Nao Koyasu sur le plateau de «Arab Idol». — capture d'écran youtube

Surprise à Dubaï, lors du casting de la troisième saison de l’émission de télécrochet «Arab Idol». Sur le plateau, les juges tout sourires assistent, ébahis, à la prestation en arabe d’une chanteuse japonaise. Une fois l’effet de surprise passé, Nao Koyasu est copieusement applaudie pour son «interprétation parfaite» de Aatini al Nai, une chanson de la diva libanaise Fairuz, l’une des plus célèbres chanteuses du monde arabe. Performance qui lui permet de décrocher son ticket pour les phases finales de l’émission, et accessoirement un selfie avec les juges. 

 

La chanteuse de 29 ans, qui parle aux juges en arabe classique (et en anglais), assure être «la seule personne au Japon à chanter en arabe». «Quand je décide de chanter une chanson en arabe, je mémorise les paroles en les écrivant encore et encore», explique-t-elle dans sa vidéo de présentation.

Selon Morocco World News, Nao Koyasu aurait étudié la chanson japonaise, avant de suivre des cours de chanson moyen-orientale au Conservatoire national de musique de Tunis. Elle a sans doute rappelé au public l’Américaine Jennifer Grout, qui, sans parler un mot d’arabe, avait décroché l'an dernier la troisième place d'un autre télécrochet, «Arabs Got Talent».