Malaysia Airlines demande à ses passagers de faire la liste «des choses qu'ils rêvent de faire avant de mourir»

MAUVAIS GOUT Dans le cadre d'un coucours pour gagner des billets gratuits...

R.S.

— 

Un boeing 737 de la Malaysia Airlines, au premier plan
Un boeing 737 de la Malaysia Airlines, au premier plan — Manan Vatsyayana AFP

Au sens propre comme au figuré, la Malaysia Airlines n’en est visiblement plus à un crash près. En pleine crise après les tragédies des vols MH17 et MH370, la compagnie asiatique a eu la malheureuse idée de lancer un concours, via son site Internet, pour faire gagner des billets gratuits aux voyageurs australiens et néo-zélandais. Il leur était demandé de partager, en quelques phrases, leur «ultimate bucket list», une sorte de «liste des choses à faire», comme le rapporte Time.com.

Sauf qu’en anglais, la traduction de la fameuse «bucket list» a un sens bien plus dramatique. Il s’agit des dernières volontés d’une personne ou de la liste des choses qu’elle rêve de faire avant de mourir. Une association malvenue pour la compagnie aérienne (comme pour toutes les autres d’ailleurs), qui a très vite retiré ce jeu concours de son site.

Entre-temps, la presse australienne a repris cette histoire macabre qui tombe très mal pour la Malaysia Airlines au moment où elle annonce la suppression d’un tiers de ses effectifs, soit 6.000 postes. Un plan de restructuration de 1,44 milliard d’euros doit permettre à la compagnie de contenir ses pertes.