Fumer de la marijuana en couple limiterait les violences conjugales

ETUDE Mais rien ne dit que ce soit parce que le cannabis rend «stone»…

Fabrice Pouliquen

— 

Les adeptes du cannabis aux États-Unis peuvent enfin ce 1er janvier consommer légalement de la marijuana à des fins récréatives dans un Etat de l'ouest du pays, le Colorado, et pourront faire de même dans quelques mois dans l'Etat de Washington.
Les adeptes du cannabis aux États-Unis peuvent enfin ce 1er janvier consommer légalement de la marijuana à des fins récréatives dans un Etat de l'ouest du pays, le Colorado, et pourront faire de même dans quelques mois dans l'Etat de Washington. — Pablo Porciuncula AFP

Fumer du cannabis en couple limiterait les violences conjugales. C’est l’un des enseignements de l’étude menée par des chercheurs des universités américaines de Yale, de Buffalo et de Rutgers qui ont suivi pendant neuf ans 634 couples mariés.

Plus le couple fume ensemble, moins il y a de violences conjugales

L’étude a été publiée par la revue scientifique Psychology of addictive behaviors et reprise par The Independent et Le Monde. Les scientifiques ont découvert que les couples fumant ensemble trois fois par mois ou plus enregistrent le nombre le plus faible de violences domestiques sur les neuf premières années de mariage.

Mais est-ce que ce faible taux est imputable seulement à la marijuana? Sur ce point, les chercheurs se montrent prudents. L’étude ne permet pas de savoir si le cannabis réduit la violence au moment précis de sa consommation.

Partage de valeurs communes?

Kenneth Leonard, directeur de l’Institut de recherches sur les addictions de l’Université de Buffalo, voit aussi d’autres facteurs d’explications: «Il est possible que les couples fumant ensemble du cannabis partagent des valeurs similaires et un même cercle social et que ce soit cette similarité qui soit à l’origine de ce faible taux de violences domestiques.»