Il tue son colocataire et demande à Siri où cacher le corps

TECHNOLOGIE L’assistant intelligent lui a fait quelques suggestions pertinentes…

Audrey Chauvet

— 

Siri, l'assistant de l'iPhone, se contrôle par la voix.
Siri, l'assistant de l'iPhone, se contrôle par la voix. — DR

Siri n’a aucune morale: interrogé par un homme de Gainesville, en Floride, sur le lieu où il pourrait cacher le corps de son colocataire qu’il venait d’assassiner, l’assistant intelligent de l’iPhone n’a pas eu de scrupules à formuler plusieurs propositions: un marais, un réservoir, une fonderie de métal ou une décharge. Malheureusement Pedro Bravo n’avait pas pensé que ces utiles indications allaient être enregistrées et utilisées contre lui à son procès.

Les propos de Siri ont été présentés devant la cour qui le jugeait ce mardi pour le meurtre de son colocataire. Les deux hommes se seraient disputés au sujet de l’ex-petite amie de Pedro Bravo, qui sortait à l’époque avec son colocataire. Accusé de l’avoir étranglé, Pedro Bravo aura du mal à lutter contre l’enregistrement de son téléphone, daté du 20 septembre 2012 soit la date où les deux hommes ont été vus ensemble pour la dernière fois. Difficile également d’expliquer pourquoi il a utilisé neuf fois la lumière de son téléphone durant cette nuit, pendant 48 minutes au total, à des endroits où il nie s’être rendu. Son iPhone pourrait bien décider de son sort à l’issue du jugement, qui doit être rendu à la fin de la semaine.

La rédaction de 20 Minutes a testé si le système Siri était toujours aussi coopératif, mais il semble que des mises à jour ait été faites: à la question «Où cacher un corps?», Siri répond maintenant «Vraiment, encore? Ce n'est plus très drôle.»