Une espèce de méduse mortelle découverte en Australie

ANIMAUX Elle peut mesurer jusqu’à un mètre de diamètre et n’a pas de tentacules…

Audrey Chauvet
— 
Une méduse de la famille des Irukandji.
Une méduse de la famille des Irukandji. — AFP PHOTO/Lisa-Ann GERSHWIN

Des scientifiques viennent de découvrir une nouvelle espèce de méduse sur la côte nord-ouest de l’Australie: Keesingia gigas, une méduse très grande et surtout très venimeuse. Longue comme le bras, sa piqûre peut causer de fortes douleurs, des nausées et vomissements et dans le pire des cas des attaques cardiaques.

Photographiée pour la première fois dans les années 1980, un spécimen de cette espèce n’a pu être capturé qu’en 2013 par le scientifique John Keesing. Nommée cette année en hommage à ce chercheur, Keesingia gigas a la particularité de ne pas avoir de tentacules: «Les méduses ont toujours des tentacules, c’est ainsi qu’elles attrapent leur nourriture, a expliqué Lisa-Ann Gershwin, directrice des services de surveillance des créatures marines à dard. C’est aussi sur les tentacules que sont concentrées les cellules urticantes.» Mais alors, comment fait Keesingia gigas pour manger et se défendre? «Je pense plus probable qu’elle ait des tentacules mais par hasard celles que nous avons photographiées et capturées les avaient perdues. C’est une explication assez insipide, mais je n’en sais pas plus.»