Le «Ice bucket challenge», le nouveau défi qui fait fureur sur Facebook

WEB Se jeter un seau de glaçons sur le corps, c’est le nouveau défi lancé sur Facebook pour soutenir une bonne cause…

Audrey Chauvet
— 
Ice bucket challenge collectif à Boston le 7 août 2014.
Ice bucket challenge collectif à Boston le 7 août 2014. — Elise Amendola/AP/SIPA

Pas sûr que le challenge aurait eu un tel succès en hiver: le «Ice bucket challenge» consiste à se jeter un seau de glaçons sur le corps et surtout à poster la vidéo sur Facebook avant de nommer un de ses amis qui doit à son tour relever le défi. Le but n’est pas de se rafraîchir de manière un peu violente mais de collecter des fonds pour lutter contre la maladie de Charcot, ou sclérose latérale amyotrophique (ALS), une maladie neurodégénérative dont la cause reste inconnue.

Des golfeurs au maire de Boston

Le mouvement «Ice bucket» a été lancé par des amis de Peter Frates, un ancien joueur de baseball de Boston qui a été atteint par cette maladie alors qu’il n’avait qu’une vingtaine d’années. Paralysé, il essaye aujourd’hui de collecter des fonds pour la recherche médicale. L’idée du «Ice bucket challenge» a été inspirée par les joueurs de golf professionnels qui avaient lancé ce mouvement en juillet pour inciter à donner de l’argent pour diverses causes.

Le «Ice bucket challenge» a été repris au profit de la lutte contre l’ALS. Et cette semaine, la folie glacée s’est emparée de Facebook: des dizaines de personnes ont réalisé le challenge, nommant à chaque fois plusieurs de leurs amis qui sont alors obligés de le faire ou de donner 100 dollars au fonds pour la recherche contre l’ALS. Le phénomène a pris de l’ampleur cette semaine à Boston où 200 habitants de la ville ont participé à un jet de glaçons collectif.

Même le maire de la ville de Boston s’est prêté au jeu.

Le «Ice bucket challenge» devrait rapidement dépasser les frontières du Massachusetts pour gagner tous les Etats-Unis et peut-être bientôt l’Europe. Avant l’automne, si possible.