Les fêtes au zoo de Londres ont-elles mal tourné?

FAITS DIVERS Les animaux auraient été perturbés par des visiteurs alcoolisés…

N.Beu.
— 
Un tigre au zoo de Londres, le 20 mars 2013.
Un tigre au zoo de Londres, le 20 mars 2013. — Carl Court / AFP

Une bière lancée à un tigre, une tentative d’incursion dans la cage d’un lion, une autre dans la piscine des manchots… A la lumière des bruits qui sont remontés jusqu’à lui, le conseil municipal de Westminster, à Londres, a lancé une enquête ce jeudi sur les fêtes nocturnes qui ont lieu le vendredi à l’intérieur du zoo de la capitale britannique.

The Guardian, qui a révélé l’affaire il y a quelques jours, explique que les langues commencent à se délier. «La journée, le bien-être et la conservation sont nos priorités. Le soir, tout cela part en fumée, et les animaux deviennent une marchandise, se désole ainsi une source interrogée par le quotidien. Ce n’est pas le but des zoos, mais il y a beaucoup d’argent en jeu.»

Trois personnes expulsées

Les investigations du conseil municipal de Westminster font, elles, planer le doute sur l’avenir du zoo. «Si elles sont vraies, les histoires qui circulent sur les fêtes nocturnes du zoo de Londres suscitent de vraies interrogations sur la sécurité du public et le bien-être des animaux», a ainsi averti Steve Harrison, membre du conseil.

De son côté, le zoo assure que les événements sont sûrs et qu’une interdiction de l’alcool n’est pas nécessaire. D’ailleurs, seules trois personnes ont dû être expulsées des fêtes en 2013 et 2014. Selon The Guardian, ces soirées rapportent chaque année 800.000 livres (un peu plus d’un million d’euros), qui permettent de financer les programmes du zoo.