Quimper: Le buste sexy de Marianne doit quitter la mairie

ART L’œuvre ne fait pas l'unanimité parmi les administrés...

Bérénice Dubuc
— 
Capture d'écran du site du «Télégramme», montrant le buste sexy de Marianne réalisé par le plasticien Yannick Cohonner.
Capture d'écran du site du «Télégramme», montrant le buste sexy de Marianne réalisé par le plasticien Yannick Cohonner. — Le Télégramme

Le buste de Marianne créé par le plasticien Yannick Cohonner, qui avait investi la marie de Quimper le 15 juillet dernier, doit la quitter ce mercredi, rapporte Le Télégramme.

Cette représentation de Marianne, dont le modèle n’était autre que l’ancienne stripteaseuse reconvertie en femme politique Cyndi Lee, candidate du Parti du plaisir à la présidentielle de 2012, n’était pas du goût de tous: «À l’accueil, nous avons eu quelques réclamations mais rien de très virulent», souligne dans les colonnes du journal Bernard Keraudren, le directeur de cabinet du maire de Quimper.

Date limite

Mais le buste doit maintenant quitter les lieux. L’œuvre en résine de 2m60, à la bouche et à la poitrine voluptueuses, est en effet exposée devant la plaque commémorative des morts pour la France, et pourrait déplaire aux anciens combattants quimpérois, invités le 8 août prochain à la mairie pour commémorer la libération de la ville, raconte le quotidien régional.

«Pour nous, le 8 août était la date limite pour enlever le buste», indique encore Bernard Keraudren. «Le début du Festival de Cornouaille nous paraissait être un bon moment pour l’enlever; reste à s’accorder avec l’artiste pour qu’il vienne l’ôter».