Grande-Bretagne: La jument de la reine Elizabeth II était dopée

HIPPISME Estimate, qui a remporté l’Ascot Gold Cup l’an dernier et est arrivée deuxième de cette course cette année, a été contrôlé positive à la morphine, une substance interdite...

Bérénice Dubuc

— 

La reine d'Angleterre Elizabeth II et sa jument, Estimate, à Ascot, le 20 juin 2013.
La reine d'Angleterre Elizabeth II et sa jument, Estimate, à Ascot, le 20 juin 2013. — AFP PHOTO / CARL COURT

Shocking! Estimate, le cheval de course appartenant à la reine Elizabeth II, a été testé positif à la morphine, a annoncé Buckingham Palace mardi soir. La jument de 5 ans, entraînée par Sir Michael Stoute, avait remporté l’Ascot Gold Cup l’an dernier et a terminé deuxième de la même course cette année.

La semaine dernière, la British Horseracing Authority (BHA, l’autorité de régulation des courses hippiques en Grande-Bretagne) a fait savoir qu’un certain nombre d’échantillons post-course, obtenus lors de récents meetings, indiquaient la présence de morphine, une substance interdite. Cinq chevaux, entraînés par différents spécialistes, ont été touchés.

Nourriture contaminée?

«Je peux confirmer que l’un de ces chevaux était Estimate, la jument de 5 ans appartenant à la reine et entraînée par Sir Michael Stoute», a commenté John Warren, le conseiller hippique de la reine. «Selon les premières indications, le test positif résulte de la consommation de nourriture contaminée. Sir Michael travaille en étroite collaboration avec la société d’alimentation pour découvrir comment la nourriture a pu être contaminée avant la livraison à ses écuries», a-t-il précisé.

John Warren a ajouté que Sir Michael Stoute «continuait d’offrir sa pleine coopération à la BHA», et que la reine avait été informée de la situation. Il a précisé qu’«aucun autre commentaire» ne serait fait sur le sujet tant que la BHA n’aurait pas rendu ses conclusions. Si le test est confirmé, Estimate sera disqualifiée de l’Ascot Gold Cup de cette année et son prix de 80.625 livres (un peu plus de 102.000 euros) devra être annulé.

Le Guardian rappelle que ce n’est pas la première fois que la reine est liée à un scandale de dopage hippique. En 2009, Moonlit Path, l’un de ses chevaux, avait reçu l’injection d’un agent de coagulation du sang interdit. Son entraîneur, Nicky Henderson, avait été condamné à une amende 40.000 livres (plus de 50.700 euros) et interdit de champ de course pendant trois mois.