Grande-Bretagne: Le «sexting» fait son entrée dans le dictionnaire

LANGUE Il fait partie des 1.000 mots et expressions qui entrent dans le dictionnaire, avec les «friends with benefits», «MILF» et autres «cougars»...

Bérénice Dubuc

— 

La définition du mot «sexting» dans la 11e édition du Merriam-Webster's Collegiate Dictionary, à New York, le 10 août 2012.
La définition du mot «sexting» dans la 11e édition du Merriam-Webster's Collegiate Dictionary, à New York, le 10 août 2012. — Richard Drew/AP/SIPA

Encore une nouvelle pratique qui fait son entrée dans la langue courante. Le «sexting» vient officiellement de faire son entrée dans le Chambers Dictionary -dictionnaire de référence pour la langue anglaise-, rapporte le Daily Mail.

Le dictionnaire, publié pour la première fois en 1872 et connu pour inclure des mots plus insolites que les autres dictionnaires, tient visiblement compte de l’évolution des comportements en Grande-Bretagne en matière de relations et de sexe. Parmi les 1.000 mots qui font leur entrée dans la dernière édition, outre le «sexting» -le fait d’envoyer des SMS érotiques-, on trouve aussi «friends with benefits» -les «amis et plus si affinités», soit deux amis qui ont des relations sexuelles- ou les «MILF» -une mère jugée sexuellement attirante- et autres «cougars» -les femmes mûres sexuellement intéressées par les hommes plus jeunes.

Le romantisme n’est pas mort pour autant, puisque le dictionnaire inclut également l’expression «date night» -une sortie, un rendez-vous en tête à tête que s’accordent les couples avec enfants. Du fait de l’arrivée des mariages de même sexe dans la société britannique, le Chambers Dictionary redéfinit également le mariage de façon neutre -soit désormais la cérémonie, acte ou contrat par lequel deux personnes sont mariées l’une à l’autre-, ainsi que les mots «mari» -un homme à qui l’on est marié(e)- et «femme» -une femme à qui l’on est marié(e).