VIDEO. Japon: Bains de pieds et bière à volonté dans les transports

JAPON Pour tromper la chaleur estivale, les Japonais ont à disposition deux moyens de se rafraichir en mouvement...

M.C.

— 

Un shinkansen (train à grande vitesse japonais) équipé de bains de pieds est présenté à Yamagata, le 30 juin 2014.
Un shinkansen (train à grande vitesse japonais) équipé de bains de pieds est présenté à Yamagata, le 30 juin 2014. — kyodowc115166.JPG k/NEWSCOM/SIPA

Les bains thermaux sont extrêmement populaires au Japon, où les habitants aiment se baigner toute l’année dans les nombreuses sources d’eau chaude du pays. Mais si ces onsen («source thermale») peuvent être le but d’un voyage, le bain en lui-même est en général une activité sédentaire. Ou plutôt, était. A partir de la mi-juillet, les voyageurs du shinkansen, le train à grande vitesse japonais, pourront prendre des bains de pieds sur la ligne qui relie les préfectures de Yamagata et Fukushima, dans le nord du pays.

Ce train spécialement aménagé pour la détente est baptisé «toreiyu», contraction de l’anglais «train», du français «soleil» et du japonais «yu», qui signifie «eau chaude» ou «bain chaud».

A l’autre bout du pays, et du corps, les passagers du trawmway de la ville de Nagasaki, dans l’Ouest du Japon, sont plutôt invités à se rafraichir le gosier. Depuis plus de 20 ans, la compagnie de tramway privée de la ville organise chaque été une opération «bière à bord», pendant laquelle les passagers peuvent profiter d’une offre de «boissons à volonté», un système très populaire au Japon. Un wagon spécialement aménagé, avec des tables face aux fenêtres, circule une fois par jour sur le réseau. En voyant se dérouler les paysages urbains de Nagasaki, les clients peuvent donc boire jusqu’à plus soif pendant 90 minutes pour 3000 yens (21 euros). Le succès de l’opération est tel que la compagnie a revu le calendrier, proposant cette année la beuverie sur rails de début juillet à mi-septembre. Mais les carnets de réservation affichent complet et ceux qui espèrent encore pouvoir boire en mouvement doivent s’inscrire sur une liste d’attente. Le concept sera-t-il importé un jour dans le cadre de Paris Plage?