Des tomates pour fabriquer des voitures? Ford et Heinz y songent

INNOVATION Les peaux de tomates séchées pourraient notamment devenir les supports de câblage au sein d’un véhicule Ford…

Fabrice Pouliquen

— 

Des résidus de tomates utilisés dans la construction automobile? L'idée n'est pas si bête que ça...
Des résidus de tomates utilisés dans la construction automobile? L'idée n'est pas si bête que ça... — Matt Gentry/AP/SIPA

Quel point commun peuvent avoir une voiture et une tomate? Les chercheurs de Ford et de Heinz ont trouvé. Le constructeur automobile et l’entreprise agroalimentaire qui distribue la célèbre marque de Ketchup, étudient la possibilité d’utiliser des fibres de tomate dans le développement de matières composites durables destinées à la construction automobile, ont annoncé les deux entreprises dans un communiqué le 10 juin dernier. Les peaux de tomates séchées pourraient notamment devenir les supports de câblage au sein d’un véhicule Ford ou la console qu’un client Ford utilise pour ranger ses pièces et autres petits effets personnels.

Les résidus de 2 millions de tonnes de tomates à recycler

Ford a commencé à collaborer avec Heinz, Coca-Cola, Nike et Procter & Gamble il y a presque deux ans pour accélérer le développement d’un plastique 100% végétal à utiliser dans la fabrication de toutes sortes de produits, du tissu aux emballages. De son côté, Heinz était en quête de techniques innovantes pour recycler et réutiliser les peaux, les résidus et les graines de plus de deux millions de tonnes de tomates que l’entreprise utilise chaque année pour produire son ketchup.

La technologie mise au point par les deux entreprises a été validée mais son utilisation dans la production des voitures Ford n’est pas encore pour tout de suite. «Nous en sommes qu’aux stades préliminaires de la recherche et un grand nombre de questions subsistent encore», précise Heinz.