Coincé en chaussettes à 3.800 mètres d'altitude sur le Mont-Blanc

ALPINISME Et dire que l'alpiniste était presque arrivé au sommet…

F.P. avec AFP

— 

L'alpiniste a été évacué en hélicoptère par le Peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM) de Chamonix.
L'alpiniste a été évacué en hélicoptère par le Peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM) de Chamonix. —

Un alpiniste de 48 ans, qui s’était fait voler ses chaussures au refuge du Goûter (3.835 mètres) sur le Mont-Blanc, a été évacué en hélicoptère dans la vallée, faute de pouvoir descendre en chaussettes, a indiqué la gendarmerie lundi soir.

«On n’allait pas le laisser en chaussettes, c’est dangereux»

L’homme a été pris en charge vers 9h lundi par les secouristes du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix. «Les gens qui sont dans cette situation, on les extrait en hélico. On n’allait pas le laisser en chaussettes, c’est dangereux», explique Jean-Baptiste Estachy, commandant du PGHM.

Le refuge du Goûter, perché sur l’arête du même nom à 3.835 mètres d’altitude, est situé sur la voie la plus empruntée par les candidats à l’ascension du Mont-Blanc. Pour redescendre dans la vallée, il faut marcher plusieurs heures dans la neige jusqu’au Nid d’Aigle (2.372 mètres), terminus du Tramway du Mont-Blanc, par un itinéraire empruntant le couloir du Goûter, où les chutes de pierre sont fréquentes.