Drôme: D'où viennent les deux boas découverts en un mois?

ENQUÊTE La mairie de Bourg-de-Péage a porté plainte mardi pour trouble à l'ordre public et enquête sur la provenance de ces serpents, dangereux en cas de morsure...

B.D. avec AFP

— 

Un boa constrictor.
Un boa constrictor. — Scott G. Winterton/AP/SIPA

Deux boas découverts en un mois à Bourg-de-Péage (Drôme): c’en est trop pour la mairie, qui a porté plainte mardi pour trouble à l’ordre public. «Il y a une chose qui est claire, c’est que ce n’est pas naturel», a déclaré Nathalie Niéson, député-maire de cette ville de 10.000 habitants, sur France Bleu Drôme Ardèche.

Pas de parc animalier à proximité, ni d’habitant ayant déclaré en préfecture la possession d’un tel animal: «Alors est-ce qu’ils se sont échappés? Est-ce que quelqu’un les a volontairement lâchés dans la nature pour s’en débarrasser? S’agit-il d’une personne très mal intentionnée?» s’interroge l’élue, qui espère que le second boa découvert lundi soir est «le dernier».

Selon le commandant des pompiers de Romans, David Beaujolin, le premier serpent a été découvert le 18 mai dans le jardin d’un habitant, après une «cavale» d’une dizaine de jours, puisqu’il avait été aperçu une première fois le 8 mai. L’autre a été découvert lundi soir au bord d’un chemin par une riveraine du même quartier. Mesurant tous deux plus d’un mètre cinquante, il s’agirait d’un mâle et d’une femelle dangereux en cas de morsure, mais qui se sont laissé prendre sans difficulté par les pompiers.