Japon: Une université change de nom pour éviter les plaisanteries grivoises

INSOLITE Le président de l’université explique que lors de conférences internationales, les interlocuteurs anglophones ne peuvent retenir leur hilarité en entendant le nom...

M.C.

— 

L'université Kinki, dans l'Ouest du Japon.
L'université Kinki, dans l'Ouest du Japon. — université kinki

Au Japon, le nom de l’Université Kinki inspire le sérieux et le respect pour la qualité de son enseignement et de sa recherche. C’est aussi l’université privée la plus rentable du pays selon le quotidien Nikkei Shimbun. Dans les pays anglophones en revanche, le nom fait plutôt sourire. Kinki se prononce en effet de la même manière que l’adjectif anglais «kinky», qui signifie «déviant, pervers».

«Eviter les malentendus»

Hitoshi Shiozaki, le président de l’université, explique que lors de conférences internationales, les interlocuteurs anglophones ne peuvent retenir leur hilarité en entendant le nom de l’université. «Nous avons l’ambition d’attirer davantage d’étudiants étrangers, alors nous avons décidé de changer notre nom anglais pour éviter les malentendus», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

L’université, qui souhaite se positionner comme l’établissement privé de référence dans l’Ouest du Japon, s’appellera donc Kindai à partir de 2016, la contraction de «Kinki daigaku», son nom japonais, qui signifie tout simplement «Université de Kinki».

En japonais, Kinki, dépourvu de toute connotation sexuelle, est le nom de la région où l’université est située, dans l’Ouest du Japon, où se trouvent aussi les villes de Kyoto, Osaka et Kobé. Si l’université change de nom, des dizaines d’entreprises continuent donc à l’utiliser, comme l’agence de voyage Kinki Nippon Tourist.