Vatican: Le pape demande aux Gardes suisses d'être plus sympathiques

PAPAUTE Ils sont invités à «toucher les autres par la gentillesse, l'esprit d'accueil, l'attitude de charité envers tous»...

20minutes avec AFP

— 

Le pape François passe devant un garde suisse, le 16 mars 2013, au Vatican.
Le pape François passe devant un garde suisse, le 16 mars 2013, au Vatican. — J.C.HIDALGO / EFE / SIPA

Avec leur hallebarde et leur casque à pointe, les Gardes suisses ne sont pas les incarnations vivantes de la sympathie. Mardi, lors de leur fête annuelle dans la cour Saint-Damase au Vatican, le pape François leur a demandé d'arborer un visage «serein et joyeux». 30 nouveaux gardes ont prêté serment devant le substitut à la secrétairerie d'Etat, Mgr Giovanni Angelo Becciu (numéro trois du Vatican), qui représentait le pontife.

La veille, celui-ci les avait reçus en audience: «Vous êtes appelés à donner un témoignage chrétien, serein et joyeux, à tous ceux qui arrivent au Vatican. Ce n'est pas l'uniforme mais celui qui l'endosse qui doit toucher les autres par la gentillesse, par l'esprit d'accueil, par l'attitude de charité envers tous», avait-il affirmé.

Des couleurs rappellant le dévouement, le sérieux, la sécurité

«Cet uniforme a cent ans cette année. Ses couleurs et sa forme sont connues du monde entier: elles rappellent le dévouement, le sérieux, la sécurité. Elles évoquent un service singulier et un passé glorieux», avait ajouté François, qui n'a jamais touché à ce symbole de la solennité du petit Etat pontifical, marquant au contraire sa sympathie pour les gardes en s'adressant à l'un ou l'autre. L'an dernier, à la même date, François avait déjà rendu hommage chaleureusement à leur professionnalisme, leur demandant d'arborer une expression joyeuse.