Capture d'écran du site de la maison Lempertz, qui met en vente une capsule spatiale soviétique, le 23 avril 2014.
Capture d'écran du site de la maison Lempertz, qui met en vente une capsule spatiale soviétique, le 23 avril 2014. — 20 Minutes

ESPACE

A vendre: Capsule spatiale soviétique d'occasion

La capsule, mise sur orbite à deux reprises à la fin des années 1970, sera mise aux enchères le 7 mai à Bruxelles...

Une capsule spatiale soviétique, mise sur orbite à deux reprises à fin des années 1970, sera mise aux enchères le 7 mai prochain à Bruxelles, a annoncé ce mercredi la maison Lempertz, organisatrice de la vente.

Première capsule spatiale mise en vente en Europe, sa valeur est estimée entre 700.000 et 1,4 million d'euros (entre un et deux millions de dollars), selon la salle de vente allemande, qui s'implante dans la capitale belge. La cabine de forme conique, haute de 2,2 m pour un diamètre de 2,8 m et un poids de 1,85 tonne, a emmené vers l'espace trois cosmonautes en juillet 1977, avant de rentrer sur terre un mois plus tard.

«Une vente un peu particulière»

Elle a été réutilisée pour un vol non habité, qui n'a fait qu'un seul tour orbital de la terre en mars 1978, puis a servi en 1980 et 1982 pour des essais d'amerrissage en haute mer. «Elle a été développée dans le cadre général de la course pour la conquête de l'espace qui opposa les Etats-Unis à l'Union soviétique tout au long de la Guerre Froide», souligne la salle de vente. Elle avait été rachetée par une société britannique spécialisée dans le «tourisme de l'espace», Excalibur Almaz, qui a décidé de s'en séparer.

«Pour l'ouverture de notre nouveau lieu, nous avons choisi de faire une vente un peu particulière, notamment de vendre une capsule russe, le Vozvrashchayemyi Apparat, ou VA», a expliqué la directrice de Lempertz Bruxelles, Christine de Schaetzen. L'un des rares précédents est la vente à New York de la capsule utilisée en 1961 par le cosmonaute soviétique Youri Gagarine lors du premier vol dans l'espace de l'histoire.

Vente de deux combinaisons

Le lot principal de la vente bruxelloise comprend, outre la capsule, ses tableaux de bord de conception soviétique, sans écran mais avec une multitude de boutons et une boussole représentant la Terre, qui en avaient été extraits par l'actuel propriétaire. Deux combinaisons seront également mises en vente séparément: l'une portée par l'astronaute anglo-américain Michael Foale, qui avait rallié en 2003 la station internationale ISS à bord d'une fusée russe Soyouz, l'autre par le cosmonaute russe Alexander Kaleri pour son vol vers la station MIR en 1996. Elles sont estimées à 55-60.000 euros pièce.

Exposés à partir du 26 avril, ces vestiges de l'espace passeront aux enchères le 7 mai à 18h.