Twitter: Le badbuzz de la police de New York

WEB Alors qu'elle avait demandé aux internautes de poster des Twitpics d’eux avec des policiers, la police de New York fait désormais face sur Twitter à un déferlement de photographies mettant en lumière la brutalité de certains de ses membres...

Bérénice Dubuc

— 

Capture d'écran de la recherche Twitter #MyNYPD.
Capture d'écran de la recherche Twitter #MyNYPD. — 20 Minutes

Un «fail» magistral. Depuis mardi, la police de New York fait face sur Twitter à un déferlement de photographies mettant en lumière la brutalité de certains de ses membres. Une situation catastrophique dans laquelle elle s’est elle-même fourrée.

Il y a quelques heures, le compte Twitter officiel de la police new-yorkaise, NYPD (New York Police Department) News, demandait aux internautes de poster des Twitpics d’eux avec des policiers. «Avez-vous une photo avec un membre du NYPD? Twittez-la avec le hashtag #myNYPD. Elle sera peut-être publiée sur notre page Facebook».

La police de New York s’attendait sûrement à des photos comme celles-ci par exemple.

La réponse des twittos a été massive… mais le hashtag #myNYPD a très vite été repris et détourné, les internautes postant des photos d’arrestations, de répression de manifestations, voire de violences policières.

Mieux encore, l’initiative du NYPD s’étend désormais à d’autres services de police: le hashtag «myLAPD", en référence à la police de Los Angeles, connaît un certain succès, notamment avec cette célèbre image de 1991 montrant des policiers blancs tabassant Rodney King.

Le compte Twitter du mouvement Occupy Wall Street -qui proteste depuis trois ans contre les inégalités économiques- a pour sa part souligné que la police de Toronto «mérite aussi une certaine reconnaissance», photo à l’appui.