L’homme le plus superficiel du monde découvert en Australie

INSOLITE La vanité n’a pas de limite avec cet adolescent australien…

L.B.

— 

Capture d'écran Facebook du compte de Kurt coleman
Capture d'écran Facebook du compte de Kurt coleman — Facebook

Il se croit beau et il le crie sur tous les toits. A seulement 17 ans, Kurt Coleman affiche 172.000 abonnés Facebook à son compteur. Devenu la sensation du Web, le jeune homme, originaire de Gold Coast City, est parvenu à une telle notoriété en accumulant les selfies et en vantant sa propre beauté -parfaite, selon lui- auprès du monde. Il compare ses photos à la perfection de l’éclipse lunaire et explique, en plaisantant, qu’il a inspiré le clip «Flawless» [«flawless» signifiant «parfait» en anglais] à Beyoncé. Rien que ça.

«Je suis beau et je m’aime», écrit ce garçon sans rougir. «Les gens m’envient et je peux le comprendre, et je ne changerai jamais pour personne car je m’aime», poursuit-il. Il se décrit comme le «Paris Hilton australien», «it girl» qu’il idéalise car elle ne se préoccupe pas de l’avis des autres. «Elle fait ce qu’elle veut».

Kurt a atteint une telle notoriété dans son pays que certains hommes d’affaires vendent des produits à son effigie, raconte The Telegraph. Une entreprise à son nom (The Kurt Coleman Supply Compagny) utilise l’image de cet homme-poster pour prêcher la bonne parole auprès de milliers de jeunes: rester tel qu’on est et ne pas se préoccuper du regard des autres. De la grande philosophie, en somme.