Le cheikh de Dubaï et ses 60 jeunes femmes «personal shopper»

MONDE Il recherche une armée d’assistante pour l’aider à dépenser son argent…

20 Minutes
— 
Une femme fait du shopping le 14 août 2013 dans les rues de Chicago
Une femme fait du shopping le 14 août 2013 dans les rues de Chicago — Scott Olson GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Ce n’est pas un harem… mais une armée de «personal shopper»! Un cheikh de Dubaï a demandé à une agence italienne de recrutement de lui trouver 60 jeunes femmes chargées de l’assister dans ses déplacements en Europe, rapporte le Guardian.

Les candidates doivent avoir entre 18 et 28 ans, attrayantes, élégantes, résidant dans la province de Venise, capables de parler anglais (français et arabe sont un plus) et surtout s’y connaître en mode et shopping.

Voyager en jet privé

En échange de 100 dollars par jour, elles doivent accompagner le cheikh lors de ses visites en Europe (Paris, Londres, Ibiza, Stockholm, Madrid, Milan, Venise…), assister aux dîners de luxe, voyager en jet privé… et aider ses filles et ses nombreuses femmes dans leurs achats.

Mauro Belcaro, patron de la maison de mode Rosy Garbo et de l’agence de casting Padoue DOC, est en charge du recrutement. Il assure au Guardian que la beauté est l’un des critères les moins importants. «L’expérience, l’intelligence et la capacité de conseil sont les plus recherchées», explique-t-il.

Pour preuve, sur les 100 femmes qui ont postulé la semaine dernière, seules 60 ont été convoquées au casting. Et seulement «une ou deux» ont fait l’affaire. Le poste est donc toujours ouvert. Avec priorité donnée aux anglophones, la langue parlée par les femmes du cheikh.