Il tente d'élucider un meurtre en interrogeant...un chien

INSOLITE L'expérience a été un échec...

Romain Lescurieux

— 

Capture d'écran d'une vidéo du sauvetage d'une chienne en Californie, le 30 mars 2014.
Capture d'écran d'une vidéo du sauvetage d'une chienne en Californie, le 30 mars 2014. — KTVU

Une juge d’instruction de Tours a tenté d’élucider un meurtre en interrogeant… un chien. Tango, un labrador de neuf ans, était l’animal de compagnie d’un homme de 27 ans. Selon ses parents, le chien ferait des cauchemars depuis le décès de son maître, rapporte RTL.

«Faire parler» Tango

La juge a donc décidé de mandater un expert vétérinaire pour «faire parler» Tango. Une situation qui déplaît fortement à l’avocat du suspect, Me Grégoire Lafarge. «Selon que Tango lèverait la patte droite, remuerait la babine gauche ou remuerait la queue, il reconnaîtrait ou non mon client», ironise-t-il.

Pour ce faire, Tango était accompagné de Norman, même race et même âge, afin de comparer leurs réactions face au suspect, sommé de les menacer avec une batte. «Ça me paraît très inquiétant pour la justice française. Si le juge ne répond plus aux commandements de la raison et s’entoure d’experts qui sont déraisonnables, alors la justice devient très dangereuse», s’inquiète Grégoire Lafarge.

Un échec total

L’expérience a finalement été un échec total. L’avocat a même alerté le procureur, estimant que la juge avait maltraité Tango, déjà traumatisé, et Norman, qui n’avait rien demandé à personne.