L'Opéra de Lyon offre 300 euros de récompense pour retrouver un saxophone

INSOLITE L'instrument dérobé est invendable...

avec AFP

— 

Illustration d'un saxophone.
Illustration d'un saxophone. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

L'Opéra de Lyon a lancé mardi un appel pour retrouver le saxophone du jazzman Jacques Schwarz-Bart, dérobé jeudi dans le TGV Paris-Lyon, en offrant une récompense de 300 euros à qui le rapportera.

L'histoire aurait pu s'arrêter discrètement à une plainte au commissariat, mais a reçu un écho plus large via le préfet du Rhône, Jean-François Carenco, qui l'a évoquée en présentant ses voeux à la presse mardi.

Récompense pour celui qui rapportera l’instrument

«Ce saxophone ne peut servir à personne d'autre qu'à ce musicien», a-t-il dit, précisant qu'il était impossible à revendre car connu de tous les spécialistes. Il s'agit d'un «saxophone de 1954 couleur bronze, un Selmer Mark VI Ténor - numéro 57 320».

S'exprimant au nom du directeur de l'Opéra de Lyon, Serge Dorny, Jean-François Carenco a demandé que l'instrument soit rapporté à l'Opéra, place de la Comédie (04 69 85 54 54), où le musicien a eu carte blanche pour quatre concerts la semaine dernière. C'est dans le train qui le ramenait à Paris que le vol s'est déroulé.

Sur le ton de l'humour, et au côté du préfet de police Stéphane Rouvé, le préfet a promis qu'il n'y aurait «pas de sanction», mais seulement une récompense, pour qui rapporterait l'instrument.

Agé de 51 ans, Jacques Schwartz-Bart, fils du célèbre couple d'écrivains Simone et André Schwarz-Bart, est un saxophoniste de jazz-Ka. Son dernier album «Jazz Racine Haïti» sort le 11 février.