Etats-Unis: Une fourmi furtive esclavagiste découverte

SCIENCES Elle capture certaines de ses cousines pour les réduire en esclavage en usant de techniques d'infiltration dignes des ninjas...

C.P. avec AFP

— 

Etude de fourmis.
Etude de fourmis. — SIMON ISABELLE/SIPA

Seulement 2,5 millimètres de longueur, mais une violence imparable. La « fourmi pillarde» (pilagens) récemment identifiée dans l'est des Etats-Unis par des biologistes allemands de l'Université de Mayence et du Muséum d'histoire naturelle Senckenberg de Görlitz est un ennemi redoutable pour ses congénères.

Sa spécialité: lancer des raids sur des fourmilières d'autres espèces pour se procurer des esclaves. «Mais contrairement aux célèbres fourmis esclavagistes d'Amazonie qui peuvent déployer jusqu'à 3.000 soldats sur le terrain pour leurs razzias, la temnothorax pilagens privilégie la furtivité, l’infiltration et une grande économie de moyens, explique l’AFP.

Camouflage et piqûre mortelle

Leur arme secrète: des substances chimiques spécifiques qui empêchent leurs proies de les reconnaître en tant qu'ennemies, révèle l'étude, publiée par la revue en ligne ZooKeys. Résultat: non seulement leurs victimes ne se défendent pas, mais elles les laissent librement emporter des larves voire des individus adultes, que les pillardes font ensuite travailler pour leur propre compte.

Et si malgré leur camouflage chimique, elles sont démasquées, ces fourmis ninjas savent précisément viser avec leur dard un point du cou de leurs adversaires où la carapace est molle. Une piqûre qui provoque une paralysie immédiate et une mort rapide… qui se traduit par un taux de mortalité compris entre 5% et 100% dans les colonies attaquées, avec des pertes quasi-nulles chez les pillardes.