Fort Boyard: «La Boule» condamné pour des appels téléphoniques malveillants

W. M.

— 

Yves Marchesseau, alias «La Boule», est un des animateurs de l'émission Fort Boyard.
Yves Marchesseau, alias «La Boule», est un des animateurs de l'émission Fort Boyard. — MEIGNEUX/SIPA

Son nom? Yves Marchesseau. Mais le grand public le connaît surtout sous le surnom de «La Boule». Figure incontournable de l’émission de télévision de France 2, «Fort Boyard», l’animateur chauve à l’embonpoint remarqué a été condamné ce mardi matin pour des faits d’appels téléphoniques malveillants et de dégradation d’un bien appartenant à autrui, rapport le site Internet de La Nouvelle République

Selon le site régional, la plaignante est une ancienne amie à lui. «La Boule», amoureux d’elle, a passé 500 coups de téléphone, de jour comme de nuit, pour récupérer l’argent qu’il lui aurait prêté.

Repéré lors d’un tournoi de pétanque

Agé de 61 ans, il a été condamné par le tribunal de Niort (Deux-Sèvres) à six mois de prison avec sursis avec mise à l’épreuve pendant deux ans. Il s’est vu aussi contraint de verser 1.000 euros à la victime pour «préjudice moral».

«La Boule», ancien employé de l’entreprise Obut, repéré par Patrice Lafont en 1994 lors d’un tournoi de pétanque, n’était pas présent à l’audience.