Le lama Serge de la parade des Champs-Elysées était un sosie

INSOLITE Selon l'organisateur de la parade, les deux Serge sont nés de la même portée...

20 Minutes avec AFP
— 
Un sosie de Serge le lama sur les Cgamps-Elysées le 1er janvier 2014.
Un sosie de Serge le lama sur les Cgamps-Elysées le 1er janvier 2014. — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Même prénom, même profil, mais pas l'original: le lama qui a  paradé ce mercredi en tête d'un défilé de cirques sur les Champs-Elysées  était en  réalité un sosie du célèbre Serge, a-t-on appris auprès des   organisateurs.

Prénommé Serge, comme son illustre homonyme kidnappé par  de jeunes  éméchés qui l'avaient baladé dans le tramway bordelais,  l'animal  appartient au cirque Müller et non au cirque Beautour, a  reconnu Marcel  Campion, l'organisateur de la parade. «On ne va pas se prendre la tête pour un lama», a-t-il  déclaré à  l'AFP, assurant que les familles propriétaires des deux  cirques étaient  apparentées et que les deux Serge le Lama étaient nés  d'une même  portée.

«Cela se reproduira  certainement tout  au long de l'année»

John Beautour, le propriétaire du cirque franco-italien  n'était pas  joignable mercredi soir, mais un porte parole du cirque a  confirmé que  Serge le Lama n'était «aucunement à Paris, mais bien à  Angers ou le  Cirque franco-italien est en tournée jusqu'au 5 décembre». «Il ne faut pas s'étonner, et cela se reproduira  certainement tout  au long de l'année, de voir des gens revendiquer la  présence de Serge  pour promouvoir des manifestations», a ajouté ce  porte-parole, qui n'a  pas souhaité donné son nom.

Le «faux» Serge, présenté par un animateur comme «une  grande vedette  française pour la première fois sur les Champs Elysées» a  défilé en  tête du cortège sur les Champs Elysées. Il était suivi de forains déguisés, de fanfares et d'une  vingtaine  de chars transportant une marionnette géante, un robot de 8  mètres de  haut, une petite roue, un carrosse ou encore des groupes  jouant de la  musique tzigane... Une tonne de confettis a été jetée dans  la rue,  selon les organisateurs.