Un baklava turc et une tomate grecque entrent dans l’UE

C.P. avec AFP

— 

Baklavas turcs.
Baklavas turcs. — ECVET/A.A./SIPA

Une intégration à petits pas et avec quelques détours. Si l’entrée de la Turquie au sein de l’UE reste sujette à polémique, sa gastronomie, elle, vient de faire une belle avancée.

Mercredi, la Commission européenne a annoncé l’entrée simultanée sur la liste des produits protégés d’une petite tomate grecque, poussant sur l'île touristique de Santorin, et du baklava de Gaziantep en Turquie, une spécialité connue pour sa farce aux pistaches,et sa cuisson dans du beurre frais.

Des produits indiens ou chinois déjà labelisés

Cet équilibre entre les deux traditionnels rivaux du sud-est de la Méditerranée «découle du pur hasard», a-t-on affirmé à la Commission européenne.

L'UE offre la protection de ses logos de qualité y compris à des spécialités de pays non-membres et l'a déjà accordée à seize de ces produits, dont le thé Darjeeling indien et dix produits chinois.