Charente: Ils se trompent de côté en voulant dégrader un radar fixe

INSOLITE Des barbouilleurs se sont trompés de côté sur le radar, qui fonctionne toujours parfaitement...

A.-L.B.

— 

Un radar en France.
Un radar en France. — JS EVRARD/SIPA

Gare au sens si l’on veut barbouiller un radar… Un de ces radars fixes, qui vaut 90.000 euros à l’unité, a été barbouillé de peinture blanche dans la nuit de lundi à mardi sur la route nationale 10 à proximité d'Angoulême (Charente), rapporte ce mardi Sud Ouest.

Ce radar situé entre les deux voies flashe dans un seul sens, celui d’Angoulême-Bordeaux, précise le quotidien régional. Mais la fine équipe s’est trompée dans son attaque, et a barbouillé le mauvais côté du radar. Celui-ci fonctionne ainsi toujours parfaitement.

Jusqu’à trois ans de prison et 45.000 euros d’amende 

Selon Sud Ouest, cette opération barbouillage est la troisième en deux jours dans l'agglomération d'Angoulême. Mais ces dégradations ne sont pas sans risque pour leurs auteurs. Ils risquent des peines pouvant aller jusqu'à trois ans de prison et 45.000 euros d'amende.

Ainsi, en 2008, un artisan de 47 ans est condamné dans l'Ain à 1.200 euros d'amende après avoir tenté en pleine nuit de découper un boîtier au chalumeau.