VIDÉO. Les Japonaises invitées à cacher leur bouche quand elles mangent un hamburger

W. M.

— 

Le «Liberation Wrapper», capture d'écran Youtube.
Le «Liberation Wrapper», capture d'écran Youtube. — 20 MINUTES

Prendre un gros burger à deux mains, croquer à pleines dents et se retrouver avec un bout de salade coincé entre les narines quand un filet de mayonnaise coule le long du menton… Il faut bien l’avouer, manger un burger n’est pas glamour tous les jours.

La chaîne japonaise de fast-food, Freshness Burger, a constaté que le Classic burger, le plus gros qu’elle propose, était presque exclusivement commandé par des hommes. Elle en a déduit (peut-être un peu rapidement?) que si les femmes ne le commandent pas, c’est parce qu’elles éprouvaient un sentiment de honte à le déguster.

«Cache-burger»

Au Japon, il est effectivement très mal vu d’ouvrir la bouche en grand, surtout chez les femmes pour qui une petite bouche est considérée comme un critère de beauté. «Nos clientes étaient frustrées de ne pas pouvoir manger» ces burgers, explique la chaîne.

Du coup, la marque a introduit dans ses restaurants une sorte de «cache-burger». Le «Liberation Wrapper» se présente comme un emballage en papier imprimé d’un visage souriant. Quand on croque dans son burger, large bouche ouverte, les autres clients ne voient donc plus que le haut du visage.


Capture d'écran Youtube.

Depuis qu’il a été introduit, la marque estime que ses ventes ont augmenté de 213% en un mois.