A Lille, des enfants terminent leur voyage... au dépôt SNCF

TRANSPORTS Samedi soir, alors que tous les passagers n'étaient pas descendus sur le quai de la gare de Lille-Flandres, les portes du TGV se sont refermées et le train a redémarré...

A Lille, Gilles Durand

— 

M.LIBERT/20 MINUTES

Terminus, le dépôt des trains. Samedi soir, 14 enfants qui voyageaient via le service Jeunes Voyageurs de la SNCF, ont connu une belle frayeur. En gare de Lille-Flandres, ils n’ont pas eu le temps de descendre du train qui a continué sa route jusqu’au dépôt de Lille-Hellemmes. «Il a fallu qu’une animatrice qui accompagnait ces enfants de 3 à 12 ans prévienne le conducteur», explique une belle-mère venue récupérer l’enfant de son compagnon.

Le chef de quai était absent

Après six heures de trajet, ces jeunes voyageurs  ont donc eu droit à une demi-heure supplémentaire de train. «Notre enfant  a eu un peu peur et nous aussi sur le coup. Personne ne savait où le TGV partait», raconte la jeune femme.  La raison de ce couac: l’absence du chef du quai censé donner le top départ des trains.

«Maintenant, on en rigole»

Ce TGV, en provenance de Bordeaux, avait d’abord été détourné sur Lille-Flandres après une alerte à la bombe à la gare de Lille Europe. «D’habitude, les enfants sont amenés jusqu’au point accueil de la gare où les parents les attendent. Cette fois, les animateurs les ont fait descendre un à un sur le quai pour être rendu aux parents, poursuit la belle-mère. Or, le conducteur avait un horaire à respecter pour le retour au dépôt.  La sonnerie a retenti et les portes se sont fermées sous notre nez. Maintenant, on en rigole, mais sur le coup...»