Un Sud-Africain demande à la justice de pouvoir faire l'amour

MONDE Assigné à résidence chez son oncle, il manque d'intimité pour avoir des relations sexuelles avec sa bruyante petite amie...

avec AFP

— 

Capture d'écran du site du quotidien d'Afrique du Sud, The Star.
Capture d'écran du site du quotidien d'Afrique du Sud, The Star. — http://www.iol.co.za

Un Sud-Africain accusé de recel de munitions a demandé à la justice d'assouplir les conditions de son maintien en liberté sous caution afin de pouvoir faire l'amour avec son amie, a rapporté le quotidien The Star mardi. «Je suis assigné à résidence et je ne peux pas avoir de relations sexuelles normales avec ma petite amie en raison de l'absence d'intimité», a déclaré Gareth de Nysschen lundi devant un tribunal de Johannesburg, selon le journal.

L'accusé, qui est accusé d'avoir volé et revendu des munitions de l'armée, habite pour l'heure chez son oncle. Quand le ministère public lui a demandé pourquoi il ne pouvait pas voir son amie à son «adresse actuelle», son avocat a répondu en son nom, dans des documents judiciaires cités à l'audience que la petite amie «était une gémisseuse» et qu'il «voulait un peu d'intimité». Le Star ajoute que l'avocat nie avoir dit cela, et a accusé l'accusation de mensonge. La décision du tribunal est attendu la semaine prochaine.