Après l'Autolib' à Lyon, une Bluely à Paris

INSOLITE Les échanges de voiture en libre-service se poursuivent...

A.Ch.

— 

Une Bluely lyonnaise garée à Paris, dans le 15e arrondissement, le 15 octobre 2013.
Une Bluely lyonnaise garée à Paris, dans le 15e arrondissement, le 15 octobre 2013. — DR

Lundi, une Autolib’ parisienne garée dans le 3e arrondissement de Lyon. Mardi, une photo envoyée par un internaute de 20minutes.fr nous révèle une Bluely lyonnaise garée à la station Autolib du 56, rue Lacordaire, dans le 15e arrondissement de Paris.

Les échanges entre voitures électriques en libre-service continuent, soulevant bien des questions: y a-t-il un lien entre les deux voitures retrouvées lundi et mardi dans la mauvaise ville, comment peut-on parcourir 400km avec une Bluecar dont l’autonomie est de 250 km en cycle urbain et de 150km en cycle extra urbain, selon le site d’Autolib’, et surtout ne s’agit-il pas d’une blague? 

Contacté par 20 Minutes, le responsable de la communication d’Autolib’ a confirmé les soupçons qui pesaient sur le trublion de l’émission «Le petit journal» Maxime Musqua. «“Le petit journal” nous a appelés mardi en début d’après-midi, révèle Julien Varin. S’ils nous avaient contactés avant, nous ne les aurions peut-être pas laissés faire!» Néanmoins, chez Autolib’, on prend la blague au second degré: «C’est une blague plutôt amusante, même si ça va nous demander un peu de moyens pour ramener les voitures à leur place. Peut-être que nous ne ferons que changer le logo sur la voiture», conclut Julien Varin.