Un élu de l'Aisne estime que les femmes devraient faire «de la confiture» plutôt que de la politique

POLITIQUE Bernard Ronsin, élu au Conseil général de l'Aisne, ne mâche pas ses mots quand on lui parle de parité…

A.Ch.

— 

Bernard Ronsin, conseiller général de l'Aisne.
Bernard Ronsin, conseiller général de l'Aisne. — capture d'écran

Bernard Ronsin aurait pu, et peut-être dû, rester un élu départemental inconnu au-delà des frontières de l’Aisne. Mais à la suite d’un entretien avec le journal L’Aisne Nouvelle, le conseiller général pourrait devenir célèbre pour sa misogynie. Interrogé sur la parité en politique, il n’a pas mâché ses mots: «La parité, c'est une connerie!», a-t-il déclaré, jugeant bon d’ajouter que des femmes,  «Il y en a de très compétentes, mais elles nous pourrissent la vie. Elles seraient mieux avec des casseroles à faire de la confiture.»

L’Aisne devait voter ce lundi un nouveau découpage cantonal permettant l’égalité hommes-femmes chez les élus. L’élu divers droite a été vivement critiqué par ses opposants, tandis que les femmes élues de l’Aisne se faisaient menaçantes: à la question «Sentez-vous des inquiétudes chez vos collègues masculins?», une conseillère générale indépendante a répondu à L’Aisne nouvelle: «Bien sûr. Vous allez voir, des hommes vont disparaître. Ils vont vivre des moments douloureux.»