Corée du Nord: La «sextape» de l’ex de Kim Jong-un dévoilée

VIDÉO 'ex-petite amie du dictateur a été exécutée en août dernier à cause d'une danse pour le moins normal d'un point de vue Occidental, mais considérée comme pornographique par le pays le plus fermé de la planète...

Bérénice Dubuc

— 

Capture d'écran de la «sextape» qui aurait valu son exécution à l'ex petite-amie du dictateur nord-coréen, Kim-jong Un.
Capture d'écran de la «sextape» qui aurait valu son exécution à l'ex petite-amie du dictateur nord-coréen, Kim-jong Un. — 20 MINUTES

Ce n’est finalement pas une sextape mais la vidéo d’une simple  danse qui a valu à l’ex-petite amie de Kim Jong-un, Hyon Song-wol, d’être exécutée le 20 août dernier, affirme le journal sud-coréen Chosun Ilbo.

La vidéo en question, tournée lors d’une prestation du groupe Unhasu Orchestra lors d'un gala, montre trois jeunes femmes habillées d’une robe fendue et les épaules dénudées. La vidéo aurait été jugée pornographique en Corée du Nord, et serait selon le Chosun Ilbo la cause de l’arrestation d’une douzaine de personnes le 17 août dernier, et de leur exécution.

Outre Hyon Song-wol, des membres et le leader du Unhasu Orchestra, Mun Kyong-jin, ainsi que des chanteurs, des musiciens et des danseurs d’un autre groupe musical, le Wangjaesan Light Music Band, auraient été mis à mort en public par un peloton d’exécution. De plus, selon le journal sud-coréen, les familles des douze condamnés à mort auraient été placées dans des camps de travail après avoir été reconnus coupables de «crime par association».

>> Regardez la vidéo en question: