Royaume-Uni: 300.000 tentatives de connexion à des sites porno au parlement

avec AFP

— 

Le Palais de Westminster, siège du Parlement britannique, sur les bords de la Tamise, à Londres, le 1er mars 2010.
Le Palais de Westminster, siège du Parlement britannique, sur les bords de la Tamise, à Londres, le 1er mars 2010. — Rex Features/REX/SIPA

Près de 300.000 «tentatives de connexion à des sites internet répertoriés comme pornographiques» ont été enregistrées entre mai 2012 et juillet 2013 depuis des ordinateurs du parlement britannique, indiquent ce mercredi des chiffres officiels.

Ces chiffres ont été communiqués par le parlement, en réponse à une demande formulée par le site britannique du Huffington Post.

Selon le Huffington post, qui a obtenu ces chiffres, et selon qui 5.000 personnes travaillent au parlement, 52.000 visites sur des sites de rencontres extra-conjugales ont également eu lieu depuis le réseau parlementaire en sept mois, de janvier à juillet 2013.

«Nous ne considérons pas que ces chiffres fournissent une représentation correcte du nombre de tentatives délibérées du fait de la variété de façons dont les sites fonctionnent, réagissent et interagissent, s'est justifié une porte-parole de la Chambre des Communes. Un utilisateur peut accéder à un site contenant des liens optionnels ou automatiques vers d'autres sites (sans les ouvrir), ce qui est malgré tout enregistré comme une requête», a-t-elle aussi précisé.