Un bâtiment parisien factice agite les réseaux sociaux

J. C.

— 

Le 28 août 2013. Photo de la façade de l'immeuble du 145 rue la Fayette à Paris qui est en fait une gigantesque bouche d'aération pour le RER et le métro de la RATP qui en est propriétaire
Le 28 août 2013. Photo de la façade de l'immeuble du 145 rue la Fayette à Paris qui est en fait une gigantesque bouche d'aération pour le RER et le métro de la RATP qui en est propriétaire — V. WARTNER / 20 MINUTES

La capitale recèle encore des surprises, même pour des Parisiens avertis. Au 145, rue La Fayette (10e arrondissement) se trouve un vieil immeuble en pierre de taille. Enfin, en apparence. Car s’il s’agit d’une vraie façade, c’est en fait un immeuble factice, comme l’a relevé Denis, photographe amateur qui tient le site mcalp.fr.

«On en trouve d’autres à Paris»

«La porte en bois de l’entrée n’a pas de poignée, pas de digicode et n’est même pas en bois, mais en fer, peinte couleur bois, explique-t-il. Et le garage doit accueillir peu de voitures puisqu’il y a du mobilier urbain sur le trottoir et que des places de parkings empêchent d’y accéder. Les fenêtres? Elles sont noircies et révèlent moins des plafonds que des grilles d’aération. Car cette façade d’immeuble abrite en fait une grille d’aération de la RATP, qui possède l’édifice.»


Une découverte qui agite les réseaux sociaux depuis plusieurs jours, mais qui n’en est pas vraiment une puisque cet immeuble factice existe depuis le début des années 1980 et la mise en place de la ligne B du RER. «On en trouve d’autres dans Paris comme à la rue Auber, précise-ton du côté de la RATP. Lorsque nous avons installé les lignes de RER dans Paris avec leur ventilation, c’était un véritable enjeu urbanistique de respecter l’architecture de la rue. C’est pourquoi nous avons conservé la façade de l’immeuble du 145, rue de Lafayette.»

Ces faux immeubles avaient d’ailleurs déjà aiguisé la curiosité du romancier Umberto Eco qui les avait détaillés en 1988 dans Le Pendule de Foucault.