Chicago: Des bars gays boycottent la vodka russe en réponse aux lois anti-homo de Poutine

POLITIQUE Le président russe a en effet récemment promulgué une loi punissant tout acte de «propagande» homosexuelle devant mineur et une autre interdisant l'adoption d'enfants russes par des couples gays...

Bérénice Dubuc

— 

Des bouteilles de vodka Stolichanya, le 29 avril 2011.
Des bouteilles de vodka Stolichanya, le 29 avril 2011. — BFA/SIPA

Plusieurs bars de Boystown, le quartier homosexuel de Chicago, ont décidé de boycotter la vodka russe en réponse à la politique anti-gay de Vladimir Poutine.

Le président russe a en effet récemment promulgué deux lois, votées en juin, l’une punissant d’une amende de 4.000 à 5.000 roubles (100-125 euros) tout acte de «propagande» homosexuelle devant mineur – terme fourre-tout qui regroupe aussi bien la participation à une gay pride que la réalisation d’un documentaire- l’autre interdisant l'adoption d'enfants russes par des couples homosexuels ou des célibataires dans les pays ayant légalisé les unions entre personnes de même sexe.

«Fier de ne pas server de vodka russe»

En réaction, des Russes homosexuels vivant aux Etats-Unis ont appelé à boycotter les Jeux Olympiques de Sotchi, et des homosexuels américains, comme le journaliste Dan Savage, ont demandé un boycott de la vodka russe, ce à quoi le plus grand bar gay de Chicago, le Sidetrack, a répondu positivement, raconte ChicagoPride.com. Mercredi, le bar a expliqué sur sa page Facebook: «Ce soir, vous pourrez constater que le Sidetrack a enlevé toutes les bouteilles de vodka Stolichnaya de ses étagères. Le Sidetrack ne peut pas soutenir une marque à ce point liée à la Russie alors que ce pays applique (sous les critiques du monde entier) ses lois anti-gay.»

La Stolichnaya a donc été remplacée par de la vodka Halsted, une marque qui reverse 15 % de ses profits à des groupes LGBT. Quatre autres bars -l’Elixir Lounge, le Halsted’s Bar and Grill, le Hydrate Nightclub et le Replay- ont suivi. Leur propriétaire affirmant dans un communiqué: «Nous sommes totalement indignés par les attaques du gouvernement russe contre les droits de la communauté LGBT. Nous allons retirer tous les produits fabriqués en Russie de tous nos établissements.»

Les quatre établissements servent désormais de la vodka Reyka, produite en Islande. En signe de soutien, les représentants de la marque à Chicago ont fait une donation à l’association Equality Illinois, qui lutte pour les droits LGBT dans l’Etat et dans le monde. Le bar The Call annonce pour sa part qu’il est «fier de ne pas servir de vodka russe».