Dans l'Hérault, on subventionne l'achat de poules pour réduire la production de déchets

PLANETE Un animal peut ingérer 160 kg de déchets organiques par an, et pondre 200 œufs...

avec AFP

— 

Illustration: Une poule.
Illustration: Une poule. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

La communauté d'agglomération du Pays de l'Or, sept communes à côté de Montpellier, subventionne l'achat de poules pour réduire la production de déchets organiques des foyers, a-t-on appris ce lundi auprès de la collectivité.

Une subvention de 10 euros est accordée par poule avec un minimum de deux et un maximum de quatre gallinacés par foyer, a précisé la collectivité, soulignant que cette opération, la troisième, connait un vif succès, plus important que les précédentes avec déjà «480 poules acquises» contre un total de «196 en 2012» et de «229 en 2011».

«Pas pour les mettre au four»

Selon le service environnement de la communauté d'agglomération, annuellement, une poule peut ingérer quelque 150 à 160 kg de déchets organiques et pondre ensuite 200 oeufs.

«On a pris cette idée chez nos amis belges. Aujourd'hui, il y a une centaine de familles qui ont un élevage», a expliqué le vice-président de l'agglomération en charge de l'environnement, le DVG Michel Lazerges. «On signe avec les habitants une convention de bon élevage car on ne subventionne pas l'achat de poules pour les mettre au four», a ajouté l'élu.

La communauté d'agglomération du Pays de l'Or regroupe 7 communes, dont Palavas-les-Flots, Mauguio-Carnon et La Grande Motte. Elle compte 43.000 habitants en hiver et plus de 250.000 pendant la période estivale.