Bac 2013: 20% des Adèle et Diane ont eu une mention «très bien», contre 2,5% des Sabrina

ÉDUCATION elon un sociologue, qui a compilé 338.000 prénoms de candidats...

E.O.

— 

Un élève lors de l'épreuve du baccalauréat de philosophie, en juin 2012, à Nancy.
Un élève lors de l'épreuve du baccalauréat de philosophie, en juin 2012, à Nancy. — POL EMILE/SIPA

Selon que vous vous appelez Cindy ou Louise, Jordan ou Gabriel, vous n’avez pas la même chance d’avoir une mention «très bien» au bac. C’est ce qui ressort de l’analyse des noms des tout nouveaux bacheliers, effectuée comme chaque année par le sociologue des prénoms Baptiste Coulmont. Le chercheur a compilé les noms de 338.000 candidats qui ont obtenu 8/20 ou plus au bac général ou technologique. Parmi eux, 8,6% ont décroché une mention «très bien», c’est-à-dire qu’ils ont obtenu une moyenne égale ou supérieure à 16/20.

Dans son graphique, on apprend que 20% des Diane et des Adèle ont obtenu leur diplôme avec ladite mention, comme environ 18% des Juliette, Alice, Louise, Anne et Alix. Au contraire, seules 2,5% des Sabrina, 3% des Kevin, Jordan, Dylan, Cindy ont eu plus de 16 de moyenne au bac.

>> Voir le graphique par ici

Le chercheur souligne, dans un post de blog, que le prénom «indique -de manière imparfaite et floue- l’origine sociale de celles et ceux qui le portent, et la réussite scolaire est, en partie, liée à cette origine sociale».