VIDEO. Manchester: Le mystère de la statue égyptienne qui bouge toute seule

PARANORMAL Ses mouvements ont été filmés par une caméra de l'université de Manchester...

M.Gr.

— 

Une statuette égyptienne, datant de 1.800 avant J.C., bouge toute seule dans une vitrine du musée de l'université de Manchester
Une statuette égyptienne, datant de 1.800 avant J.C., bouge toute seule dans une vitrine du musée de l'université de Manchester — Capture d'écran

Joli coup de pub ou véritable activité paranormale? Le musée de l'université de Manchester vient de mettre en ligne une vidéo étonnante. Sur les images on aperçoit très nettement une statuette égyptienne, datant de 1.800 avant J.C., bouger toute seule dans une vitrine.

De quoi surprendre Campbell Price, l'un des égyptologues du musée. «J'ai remarqué un jour qu'elle avait tourné. J'ai pensé que c'était étrange parce qu'elle est sur une étagère fermée et que je suis le seul à avoir la clé», explique-t-il au journal Manchester Evening News.

Filmée par intervalles

Après l'avoir remise en place, Campbell Price a pu constater, le lendemain, qu'elle s'était à nouveau déplacée. «Nous avons installé une caméra qui filme par intervalles et, bien que ce soit invisible à l'œil nu, on la voit clairement bouger», a précisé l'égyptologue.

Différentes théories s'affrontent depuis pour tenter de percer ce mystère. Ainsi, Brian Cox, professeur de physique à l'université de Manchester, parle de «friction différentielle», pour expliquer le phénomène. Le mouvement serait, d'après lui, provoqué par le frottement de la pierre de la statue sur la vitre, combiné aux vibrations générées par les pas des visiteurs.

L’âme de la momie

Une explication qui ne convainc pas Campbell Price, qui rappelle que la statue, qui se trouvait à l'origine dans une tombe avec une momie, est présente dans les collections du musée depuis 80 ans et n'avait jamais bougé auparavant.

D'après lui, les «cercles parfaits» réalisés par la statue seraient donc de l'ordre du paranormal. «Dans l'Egypte ancienne, ils pensaient que si la momie était détruite, la statuette pouvait servir de récipient alternatif pour l'âme. Voilà peut-être ce qui provoque le mouvement», indique-t-il. A moins qu’il ne s’agisse d’un petit malin, souhaitant attirer l’attention.