Les gendarmes de Saint-Tropez retrouvent le serval fugueur de vacanciers russes

INSOLITE L'animal de près de 20 kilos s'était échappé vendredi...

avec AFP

— 

Un serval en Afrique du Sud en 2012.
Un serval en Afrique du Sud en 2012. — David Hodges / Rex Feat/REX/SIPA

Les gendarmes de Saint-Tropez (Var) ont retrouvé un serval de 18 kilos qui s'était échappé vendredi d'une luxueuse propriété louée par des Russes, ont-ils annoncé samedi. «Il y a beaucoup d'extravagance ici et il faut innover. Avant c'était juste les belles voitures», a commenté un gendarme interrogé par l'AFP.

Le gros félin, plus précisément un serval, a été retrouvé tout près de son domicile situé dans un quartier résidentiel de Gassin, à 10 km de Saint-Tropez . Les gendarmes ont été épaulés par la police municipale de Gassin pour attraper avec une perche spéciale l'animal, repéré prostré près d'un arbre vers 21h vendredi, après s'être fait la belle le matin.

Un félin potentiellement dangereux

Les servals, qui ne sont pas une espèce protégée, peuvent devenir dangereux après un retour de quelques jours dans la nature, a précisé l'office national de la chasse à la gendarmerie. Les gendarmes de Saint-Tropez interrogeaient samedi après-midi le propriétaire russe pour savoir dans quelles conditions l'animal a été amené dans la région. Un appel à la population avait été lancé vendredi dans le journal local Var Matin.

La recherche a été finalement plus aisée que celle d'un autre félin très médiatisé qui s'était échappé fin avril d'une propriété de Saint-Tropez: Rontonton, la chatte préférée de Brigitte Bardot. Objet d'une récompense de la part de sa propriétaire effondrée, la chatte avait été retrouvée près de trois semaines plus tard.

En revanche, le mystère de la panthère noire aperçue par plusieurs témoins dans le département voisin des Alpes-Maritimes en janvier reste entier. Elle n'a jamais été retrouvée.