Corée du Sud: Les ailerons de requins bannis des soutes

M. Go. avec AFP

— 

Pierre Frolla plonge avec les requins de l'Aquarium de Paris, le 11 novembre 2012.
Pierre Frolla plonge avec les requins de l'Aquarium de Paris, le 11 novembre 2012. — Thibault Camus/AP/SIPA

Les deux grandes compagnies aériennes sud-coréennes, Korean Air et Asiana, ont annoncé jeudi qu'elles ne transporteraient plus d'ailerons de requin. Particulièrement prisé en Asie, ce met entraîne une surpêche qui pèse sur la survie des espèces.

Korean Air a précisé que cette mesure a pris effet le 10 juin.

«Korean Air s'associe à une campagne de protection de l'écosystème en imposant une interdiction totale de transport d'ailerons de requin», a expliqué la compagnie dans un communiqué.

90% de la population aurait disparu en un siècle

Asiana lui a emboîté le pas, a confirmé à l'AFP une porte-parole de la compagnie sans dire si l'interdiction était déjà en place.

D'autres transporteurs asiatiques ont déjà cessé d'affréter les ailerons de requin, dont la compagnie hongkongaise Cathay Pacific.

Selon l'ONG Traffic, le commerce d'ailerons est estimé à plus de 480 millions de dollars par an. Environ 100 millions de requins sont tués chaque année dans le monde, selon l'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), qui estime que 90% de la population de l'animal a disparu en un siècle.