Le vol de poussettes, fléau moderne

MONDE Un article de slate.fr fait le point sur un phénomène qui touche de plus en plus de familles anglaises. En France, les chiffres ne sont pas disponibles...

M. Go.

— 

Un bébé en poussette.
Un bébé en poussette. — Nick White / Mood Board/REX/SIPA

Dans les halls d’escalier, les salles d’attente, au parc… Selon un article du slate.fr, les vols de poussettes se développeraient en Angleterre. «Un vol de poussettes aurait touché près de 340.000 familles anglaises en 2012, un chiffre fourni par la compagnie d'assurance britannique Liverpool Victoria. Sur 2.000 parents interrogés, 7% se sont déjà fait voler leur poussette et 42% d'entre eux n'ont pas porté plainte», explique le site internet qui précise que les données sur ces vols n’existent pas en France.

Des modèles à plus de 600 euros

Mais les vols semblent pourtant se développer également dans l’hexagone. Un polivcier, interrogé par la journaliste, explique qu’il prend 3 ou 4 plaintes par an pour des vols de poussettes. Il faut dire que les prix de ces engins peuvent atteindre jusqu’à plus de 600 euros, notamment avec  la Bugaboo, très à la mode. «Les Maclaren aussi sont visées par les délinquants, confie à Slate.fr une vendeuse, depuis 25 ans chez New Baby dans le XIXe arrondissement de Paris. Ainsi que les accessoires, comme les habillages pluie, qui disparaissent dans les crèches.» Des antivols de plus en plus perfectionnés  sont en vente pour les utilisateurs qui ont la flemme de les monter jusqu’à leur logement.