Il s'endort sur la touche «2» de son clavier, et effectue un virement de plus de 222 millions d'euros

INSOLITE Le licenciement de sa collègue qui ne l'avait pas vu s'endormir a été jugé abusif lundi par un tribunal...

C.P.

— 

Coup de fatigue au travail.
Coup de fatigue au travail. — UPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Un coup de pompe qui aurait pu être très coûteux. Un employé de banque allemand qui s’était endormi un instant sur la touche «2» du clavier de son ordinateur, avait transformé un virement de 62,40 euros en un virement de 222.222.222,22 euros.

Pour la banque, le pire avait finalement été évité: l'erreur ayant été découverte par la banque assez tôt, le retraité qui avait fait ce virement n'a finalement pas eu de mauvaise surprise sur son compte.

En revanche, pour l’employée chargée de surveiller les ordres de virement bancaire, les choses ont mal tourné: la banque qui l’employait depuis 1986 a décidé de la licencier pour faute.

Une sanction qu’elle a contesté en justice. Et elle a obtenu gain de cause. Lundi, les Prud'hommes de l'Etat de la Hesse, en Allemagne, ont  jugé le licenciement abusif et ordonné sa réintégration dans la banque.