Australie: Un homme prétend être la réincarnation de Jésus

INSOLITE En couple avec la réincarnation de Marie-Madeleine, il se rappelle avoir accompli des miracles et vécu la crucifixion...

Corentin Chauvel

— 

Capture d'écran d'un reportage de Sky News sur Alan John Miller, le Jésus australien.
Capture d'écran d'un reportage de Sky News sur Alan John Miller, le Jésus australien. — 20minutes.fr

Il est né Alan John Miller, mais vous pouvez l’appeler «AJ» ou même Jésus. Cet Australien, qui prétend être la réincarnation du Christ, convainc de plus en plus de disciples et inquiète les autorités religieuses du pays, a rapporté cette semaine Sky News.

Alan John Miller était ingénieur informatique jusqu’à ce qu’il ait cette révélation et qu’il lance son mouvement, La Vérité Divine, dans sa propre maison située près de Kingaroy (Queensland). Et comme le divin fait bien les choses, la femme du Jésus australien, Mary Luck, n’est autre que la réincarnation de Marie de Magdala ou Marie-Madeleine, disciple de Jésus, parfois présentée comme sa femme, qui assista à sa crucifixion et à sa résurrection.

«J’ai ressuscité pas mal de gens»

D’ailleurs, Alan John Miller a quelques souvenirs de cette époque. «J’ai des souvenirs très clairs de la crucifixion, mais ce n’était pas aussi douloureux pour moi que pour les autres comme Marie, qui était présente», a-t-il raconté à Sky News. «Quand vous ne faites qu’un avec Dieu, vous n’êtes pas en état de peur, et vous avec un assez bon contrôle de vos sensations physiques et du niveau de douleur absorbé par votre corps», a-t-il ajouté.

D’autres moments marquants de sa vie de Jésus sont remémorés par l’Australien, notamment les miracles qu’il a accomplis: «J’ai ressuscité pas mal de gens, dont mon ami Lazare que les gens connaissent car son nom est mentionné dans la Bible.» Alan John Miller a également indiqué à la chaîne anglaise ce qu’il lui était arrivé depuis la crucifixion: il est entré dans un monde spirituel dans lequel il a rencontré Platon, Socrate, les papes et présidents morts.

Les autorités religieuses inquiètes

La petite entreprise religieuse du Jésus australien fonctionne bien puisqu’il voyage à travers le monde, enseignant à des centaines de fidèles comment entretenir une relation personnelle avec Dieu. Sky News indique que des dizaines de ses disciples se sont installés dans les environs de sa propriété du Queensland.

Alors que les autorités religieuses locales s’inquiètent de la popularité d’Alan John Miller et du caractère sectaire de son mouvement, celui-ci se défend de tout embrigadement de ses disciples. Il affirme que rien n’est obligatoire, notamment les dons financiers. «Il y a beaucoup de gens qui, au premier siècle, n’ont pas cru que j’étais le Messie et qui étaient offensés par mes propos, et je suis mort entre les mains de quelques-uns d’entre eux», a-t-il renchéri. Mais «AJ» n’en a cure et donne un dernier conseil à ses détracteurs: «Même si vous ne croyez pas que je suis Jésus, ma suggestion est d’au moins apprendre à aimer.» Amen.