Cinq cafés par jour, et bonjour les kilos

ETUDE Une étude de chercheurs australiens démontre un lien entre une grande consommation de café et la prise de poids...

Bérénice Dubuc

— 

Tasses de café, illustration.
Tasses de café, illustration. — POUZE/SIPA

A consommer avec modération, y compris pour rester mince. Une équipe de chercheurs australiens vient de démontrer qu’une surconsommation de café –plus de cinq tasses par jour et même si l’on boit du décaféiné- ferait grossir, et favoriserait le développement à terme de diabète de type 2, rapporte la revue spécialisée Journal of Agricultural and Food Chemistry.

En cause: l’un des composants du café, l'acide chlorogénique, dont les effets bénéfiques pour la santé (baisse de la tension artérielle, des risques de diabète…) avaient pourtant été démontrés auparavant. Des chercheurs australiens du Western Australian Institute for Medical Research ont injecté chaque jour durant 12 semaines à des souris la dose d'acide chlorogénique contenue dans cinq tasses de café. Ils ont constaté une rétention anormale de graisse dans leurs cellules, notamment dans le foie, une plus grande proportion d'intolérance au glucose et de résistance à l'insuline.

Autant de facteurs qui conduisent à terme à développer un diabète de type 2. «Les effets sur la santé dépendent des doses ingérées. Une consommation modérée de café -3 à 4 tasses par jour- semble toujours faire baisser le risque de développer des maladies comme le diabète de type 2 ou les maladies cardiovasculaires», explique le professeur Vance Matthews, qui a participé à l’étude. Mais l’effet est inverse lorsqu’on en consomme trop. En d’autres termes, le café, comme tout aliment, est bon quand il est consommé avec modération.