Liban : vers une solution non-militaire?

— 

Le Liban a été frappé lundi par de nouveaux raids israéliens meurtriers et dévastateurs après les menaces d'Israël d'une riposte dure aux tirs de roquettes du Hezbollah en profondeur sur son territoire, sans aucun signe d'une pause dans le conflit.
Le Liban a été frappé lundi par de nouveaux raids israéliens meurtriers et dévastateurs après les menaces d'Israël d'une riposte dure aux tirs de roquettes du Hezbollah en profondeur sur son territoire, sans aucun signe d'une pause dans le conflit. — Menahem Kahana AFP

Une solution diplomatique et non militaire est maintenant susceptible de mettre un terme à la crise au Liban, a affirmé lundi le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères Mark Reguev.
"Nous savons qu'il n'y a pas de solution militaire pour neutraliser le Hezbollah. La solution est diplomatique", a déclaré à l'AFP M. Reguev.
Selon lui, "les intérêts israéliens dans cette affaire ne sont pas différents de ceux de la communauté internationale, eux-mêmes en concordance avec les résolutions 1559 et 1680 du Conseil de sécurité des Nations unies".
Le porte-parole des Affaires étrangères à cependant estimé que "si la communauté internationale avait fait preuve d'une plus grande détermination, la crise actuelle au Liban aurait été évitée".
"Il est désormais possible qu'avec le nouveau contexte qui se met en place au Liban (à la suite de l'offensive israélienne massive contre le Hezbollah : ndlr), nous contribuions à faire appliquer à la lettre les résolutions des Nations unies", a estimé M. Reguev.
"Notre seul objectif est de neutraliser le Hezbollah au Liban. Le seul moyen d'y parvenir est une mobilisation de la communauté internationale et sa détermination", a-t-il répété.
"Il n'y aura pas de retour au status quo ante. Nous ne verrons plus les drapeaux du Hezbollah flotter à proximité de la frontière israélienne comme c'était le cas avant notre offensive. En revanche, nous souhaitons voir de près, les drapeaux de l'armée libanaise, preuve que le Liban aura étendu sa souveraineté sur tout le territoire du Liban".