Les principaux attentats en Inde depuis 2000

— 

 2000
- 20 février: 22 policiers sont tués dans l'Etat du Madhya Pradesh (centre) par la guérilla maoïste qui fait sauter une mine au passage de leur véhicule.

2001
- 1er octobre: 38 personnes sont tuées dans un attentat à la voiture piégée revendiqué par des islamistes contre le parlement de l'Etat du Cachemire, à Srinagar.

2002
- 14 mai: 35 personnes sont tuées dans l'attaque d'un car et d'une base militaire dans la région de Jammu (Cachemire). Cette attaque conduit l'Inde et le Pakistan au bord d'une troisième guerre autour de la question du Cachemire.
- 24 septembre: 33 personnes dont 29 fidèles sont tuées dans une attaque contre le temple hindou Akhshardam de Gandhinagar, dans le Gujarat (ouest), par des tirs à l'arme automatique et des grenades.

2003
- 25 août: 52 morts et plus de 150 blessés dans deux attentats aux taxis piégés à Bombay.

2004
- 2 octobre: au moins 26 personnes sont tuées et 86 blessées lors de trois attentats à la bombe dans le nord-est de l'Inde.

2005
- 4 septembre: 23 soldats indiens sont tués dans un attentat à l'explosif dans l'Etat de Chhattisgarh.
- 29 octobre: 66 morts et plus de 220 blessés dans l'explosion de trois bombes à New Delhi sur deux marchés populaires, ainsi qu'à bord d'un bus.

2006
- 28 février: 25 personnes sont tuées dans un attentat contre un véhicule transportant des militants antimaoïstes dans la région de Darbhaguda, à 550 km au sud de Raipur (centre).
- 7 mars: 23 personnes sont tuées dans un triple attentat à Bénarès (nord), la plus importante ville sainte hindoue.
- 11 juillet: de 70 à 80 personnes sont tuées dans sept explosions survenues à l'heure de pointe dans les transports ferroviaires urbains de Bombay et de sa banlieue, selon un bilan provisoire.

Le 12 mars 1993, l'explosion de plusieurs bombes à Bombay avait fait plus de 300 morts et mille blessés.