Carnage à Bombay : Au moins 163 morts dans des attentats

— 

no credit

Au moins 163 personnes ont été tuées dans les attentats qui ont frappé mardi soir les transports ferroviaires de la capitale financière de l'Inde, Bombay, dans l'ouest du pays, a indiqué à l'AFP un haut responsable du gouvernement régional de l'Etat du Maharashtra.
Les explosions se sont produites de façon quasi-simultanée mardi soir à l'heure de pointe dans des trains, gares et métro de la capitale financière de l'Inde et de sa banlieue
Le directeur général de la police de l'Etat du Maharashtra, P.S. Pasricha, avait déclaré un peu plus tôt que "de 70 à 80 personnes au minimum sont mortes". Bombay est la capitale du Maharashtra.
Au moins 211 personnes ont été blessées et admises dans les trois hôpitaux, a indiqué un inspecteur de police, M. Ganme.
Six explosions ont eu lieu à l'heure de pointe dans des gares bondées ou des trains dans les quartiers de Matunga, Khar, Mahim, Jogeshwari, Borivali et Bhayendar à Bombay même et dans sa banlieue. Une septième explosion a eu lieu dans un métro du quartier de Khar.
Ces déflagrations ont été causées par des explosifs, selon la police. "Les experts ont été appelés (sur place) et vont déterminer quels types d'explosifs ont été utilisés", a dit le préfet de police de Bombay, A.N. Roy.
"A l'évidence, un groupe terroriste est à l'origine de ces explosions car un être humain normal ne pourrait pas avoir fait cela", a ajouté M. Roy.