Fourniret: des "ossements" retrouvés à Bussy-en-Othe

— 

La justice a débuté mercredi à 07H35 la reconstitution du meurtre d'une adolescente enlevée sur le parking d'un supermarché à Rezé, au sud de Nantes, en 1990, l'un des sept meurtres commis en France ou en Belgique attribués à Michel Fourniret.
La justice a débuté mercredi à 07H35 la reconstitution du meurtre d'une adolescente enlevée sur le parking d'un supermarché à Rezé, au sud de Nantes, en 1990, l'un des sept meurtres commis en France ou en Belgique attribués à Michel Fourniret. — Fred Dufour AFP

Des "ossements" ont été découverts dans un puits à Bussy-en-Othe (Yonne), lors de fouilles entreprises pour retrouver le corps d'Isabelle Laville, une jeune fille de 17 ans que le tueur en série présumé Michel Fourniret a avoué avoir tuée près d'Auxerre fin 1987, a indiqué mardi matin le procureur chargé du dossier.
"Des ossements et des vêtements ont été retrouvés dans un puits au lieu-dit La Ramée", a déclaré à Bussy-en-Othe, lors d'un point presse, Francis Nachbar, procureur de Charleville-Mézières, où est centralisée l'enquête judiciaire.
"On attend des expertises ADN pour confirmer qu'il s'agit bien du corps d'Isabelle Laville et on aura les résultats dans quelques semaines", a ajouté le magistrat.
Le médecin légiste sur place a assuré qu'il s'agissait bien "d'ossements humains", a-t-il précisé.
D'autre part, des "bottines de femme" ont été remontées à la surface par les gendarmes et le père de la victime les a "quasiment" reconnues, a encore indiqué le procureur.
Le père d'Isabelle Laville, visiblement très ému, a déclaré en marge de la conférence qu'il y avait de "très grandes chances" qu'il s'agisse du corps de sa fille.
Le 30 juin dernier, un puisatier privé, aidé de quatre spéléologues de la gendarmerie nationale, avait commencé à creuser le puits, d'une profondeur de plus de 20 mètres, et qui avait été comblé par les restes d'un transformateur entre 2000 et 2001.
Fourniret, qui a reconnu avoir jeté le corps dans un puits, en bordure immédiate d'une route, avait accepté de collaborer lors de recherches dans l'Yonne en sa présence fin avril.
Actuellement détenu à Châlons-en-Champagne, ce Français de 64 ans est poursuivi notamment pour le meurtre de six jeunes Françaises et d'une adolescente belge. Isabelle Laville est la seule victime dont la dépouille n'a pas encore été retrouvée.
Le procès de Michel Fourniret pourrait avoir lieu fin 2006, début 2007 à Charleville-Mézières.