Liesse à Paris

— 

Des dizaines de milliers de personnes en liesse ont afflué mercredi soir sur l'avenue des Champs-Elysées à Paris, dès la fin du match Portugal-France, pour fêter la victoire de l'équipe de France (1-0) en demi-finale du Mondial-2006 de football.
Sortant des bars et restaurants ou arrivant spontanément des quatre coins de la capitale sur la célèbre artère parisienne, les supporteurs français, ivres de joie, klaxonnaient, dansaient et chantaient en choeur, fiers de la victoire de leurs héros, les Bleus, champions du monde 1998, à nouveau qualifiés pour la finale d'un Mondial.
"On est en finale ! On est en finale", criaient-ils à l'unisson. Brandissant des drapeaux tricolores, agitant des fumigènes ou lançant des pétards, tous, maquillés bleu-blanc-rouge ou portant des cornes de supporteurs, laissaient exploser leur joie au milieu des Champs-Elysées, fermés à la circulation dans la soirée.
"On est heureux. Avant le match contre le Brésil on n'était pas sûrs mais après oui, cela a été le déclic", lance Karim, au milieu d'autres jeunes qui dansent en chantant à l'unisson "qui ne saute pas n'est pas français".
Un important barrage de cars de CRS bloquait les accès de la place de l'Etoile afin d'empêcher une reprise des incidents survenus à la suite du match samedi entre la France et le Brésil.
A distance, d'autres personnes laissaient libre cours à leur enthousiasme en allumant des feux de Bengale.
"C'est impeccable ! On est en finale", s'écrie Willy, alors que trois jeunes filles chantent la même chose dans leur téléphone portable. "Bravo Zidane", surenchérit son amie Céline qui prévoit 2-0 pour la France en finale dimanche à Berlin contre l'Italie.
"C'est beau que la France soit en finale car au départ il n'y avait rien", commente Pierre, soulagé en sortant du café où il suivi la rencontre.
La France s'est qualifiée pour la finale du Mondial-2006 de football en battant le Portugal 1 à 0, mercredi à Munich (Allemagne).